Cinéma

Chers Camarades

Il n’est pas courant de rendre hommage  à des camarades Femmes et Hommes qui nous ont quitté entre deux congrès.

Ce sont des femmes et des hommes qui ont consacré durant leur vie avec dévouement, générosité et intégrité leur engagement militant à la CGT de tous les instants, lié à leur conviction de luttes de classe.

Avec des objectifs, combattre les inégalités,  les injustices, le capitalisme, défendre les intérêts et revendications des salariés et retraités.

Ces militantes militantes auront honoré notre organisation CGT.

Ils ont été des animateurs des luttes aux quotidiens et participé à des grands mouvements qu’aura connus leur profession. Mais aussi à des actions Nationale. Défense de la Protection Sociale, pouvoir d’achat, l’emploi, la Paix la précarité etc...

Et dernièrement pour certains le CICE et la loi travail.

Le plus ancien, Lucien Maés décédé à l’âge de 102 ans né en 1914. Il a  adhéré à la CGT en 1936 au moment du Front Populaire et ses avancées,  les salariés obtiennent les conventions collectives les congés payés pour toutes et tous, la semaine des 40 heures etc...

3 ans après, luttes contre le fascisme, la  guerre avec ces millions de morts, la résistance, la création du Conseil de la résistance et la mise en place des caisses de la Sécurité Sociale et des Statuts dans la Fonction Publique et de l’énergie.

La Guerre d’Indochine

Puis la guerre d’Algérie,  des camarades, présents aujourd’hui dans cette salle, y ont participé.

1968 : luttes avec une tradition de solidarité entre les étudiants les enseignants et la classe ouvrière : le constat de Grenelle vous en connaissez les acquis. Je ne développe pas sur les violences policières la répression a été sanglante mais il aura fallu des millions de grévistes pour faire céder le gouvernement.

Et puis notre petit dernier, Bernard Juglas membre sortant de notre commission exécutive. Décédé le 6 décembre 2016 à l’âge de 70 ans.

Un camarade attachant, apprécié de toutes et tous, humain, gentil, attentif mais aussi jovial et conviviale. Bref, il avait de très grandes qualités humaines qui ont fait la richesse originale de notre grande CGT. Bernard c’était un salarié de la SNECMA, mais  aussi un sportif, cycliste, randonneur avec ces amis et camarades LSR Le Mée.

Dans la liste, nombreux sont les cheminots disparus: de l’Energie, de FAPT Ils se sont opposés à la remise en cause des acquis sociaux, à la détérioration de leur service public en recherchant l’implication des citoyens dans la démarche.

Camarades

L’heure est encore à la résistance, mais aussi la conquête de droits et d’acquis sociaux nouveaux, rendons hommage à la mémoire de nos camarades en affirmant notre volonté inébranlable de défendre ce pourquoi ils ont combattu jusqu’au dernier souffle.

En octobre 2006 notre 8eme congrès s’était terminé par ces paroles

"C’est un joli nom Camarade"

Interprétées avec beaucoup de talent par Moîse Lamblin, agent EDF  qui était venu de la Drôme nous chanter  des succès de Jean Ferrat  autour d’un repas fraternel. Hélas décédé quelques mois après.

Encore merci, merci camarades.


Pierre Benoist

                   ----------

Vidéo réalisée par Dominique Valenti

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

27.09 | 18:57

Si le système des retraites par répartition devait être abandonné ce serait une vraie catastrophe.Il faut absolument empêcher cela par tous les moyens.

...
12.05 | 07:41

rendez vous le 31 mai à nangis pour l'avenir de nos droits ,journée citoyenne de 9h30 à 17h ,pour une retraite digne du 21 eme siècle . Contact 0164604816

...
09.11 | 18:40
Page d'accueil a reçu 24
06.10 | 09:28
Manif 28 septembre a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE