Toutes les infos.

Le CODERPA est mort! Vive le CDCA! Quoique ...

 

Le CODERPA. Ces vingt dernières années divers CODERPA avaient gagné en efficacité, en autonomie et pris des positions intéressantes dans le sens de la défense des retraités et personnes âgées. Les organisations syndicales représentatives y étaient reconnues et représentées. Sous le Gouvernement Jospin, un projet de Loi avait été élaboré, il tendait à renforcer leur rôle. Devenus un lieu de contestation des politiques gouvernementales le Gouvernement Raffarin a lui longuement tergiversé et utilisé les Lois de décentralisation pour modifier les compositions et le rôle consultatif des CODERPA en les plaçant sous l’autorité des Conseils généraux et en laissant ceux-ci libre de déterminer leur composition et fonctionnement. Dans ce nouveau cadre, les organisations syndicales représentatives étaient en général à nouveau reconnues et reconduites. Depuis, aucun décret n’était venu apporter des règles d’harmonisation. Ainsi on se retrouvait avec des règles de composition, des modalités et moyens de fonctionnement ou des responsabilités données aux CODERPA, différentes d’un département à l’autre.

 

La loi ASV. Avec la nouvelle loi dite « loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement», les CODERPA sont remplacés par les CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie). A travers ce changement de dénomination, la place des organisations évolue, et est mise à mal dans le texte de loi.

A ce jour, le Décret n° 2016-1206 du 7 septembre 2016 relatif au conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie a été publié au JORF n°0210 du 9 septembre 2015. Il en défini la composition et les règles de fonctionnement.

 

Le CDCA est une instance consultative composée des deux formations spécialisées suivantes :

  • Une formation spécialisée pour les questions relatives aux personnes âgées,
  •  Une formation spécialisée pour les questions relatives aux personnes handicapées.

Chaque formation est composée de 48 membres répartis en 4 collèges, dont 11 membres communs aux 2 formations. Le décret institue des suppléants, sauf pour les 5 personnes qualifiées du 4ème collège. Par ailleurs, les

membres du quatrième collège sont communs aux deux formations.

Le CDCA comprend deux vice-présidents, un par formation, issus du premier collège, et c’est le président du Conseil départemental qui préside le CDCA.

 

Composition du CDCA. Il faut savoir que le premier collège est composé comme suit :

  • 8 représentants des personnes âgées, de leurs familles et des proches aidants désignés sur propositions des associations figurant sur une liste arrêtée par le président du Conseil départemental,
  • 8 représentants des organisations syndicales

  Ø 5 des organisations syndicales représentatives au niveau national,

  Ø 3 représentants des personnes retraitées désignés parmi les autres organisations syndicales siégeant au Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge dans la formation spécialisée du champ de l'âge, choisies par le président du Conseil départemental.

 

Fonctionnement. Il ressort de l’examen de ce décret que le président du CDCA a la main pour composer le CDCA comme bon lui semble au moins en partie, et qu’au final le CDCA lui soit acquis. C’est notamment le cas de la nomination des vice-présidents : le décret ne prévoit rien et le règlement intérieur, qui sera écrit par le président du CDCA, en donnera les règles.

Chacune des deux formations spécialisées désigne en son sein un bureau de six membres, dont le vice-président, chargé de préparer la rédaction du rapport biennal sur la mise en œuvre des politiques de l'autonomie dans le département. D’où la nécessité que le CDCA soit acquis à la cause de son président.

 

C’est pourquoi l’intersyndicale 77 a adressée le 30/09/2016 un courrier au président du CDCA lui demandant que «les commissions puissent continuer leur action en ayant les moyens nécessaires, tant humains que financiers », et que «le règlement intérieur permette une présence plus conséquente, sans laquelle le fonctionnement des commissions sera compromis ».

Les inquiétudes portent sur ce futur CDCA, sa composition, son rôle, les moyens accordés, et la reconnaissance de notre place.

 

Il est à craindre que ce CDCA ne soit plus qu’une chambre d’enregistrement !

La vigilance est de rigueur !

Henri LESCAT

Des CODERPA au CDCA, Bon à savoir :

Ces vingt dernières années divers CODERPA avaient gagné, en efficacité, en autonomie et pris des positions intéressantes dans le sens de la défense des retraités et personnes âgées. Les organisations syndicales représentatives y étaient reconnues et représentées. Sous le Gouvernement Jospin, un projet de Loi avait été élaboré, il tendait à renforcer leur rôle. Devenus un lieu de contestation des politiques gouvernementales le Gouvernement Raffarin a lui longuement tergiversé et utilisé les Lois de décentralisation pour modifier les compositions et le rôle consultatif des CODERPA en les plaçant sous l’autorité des Conseils généraux et en laissant ceux-ci libre de déterminer leur composition et fonctionnement. Ils étaient auparavant présidés par le Préfet. Dans ce nouveau cadre et lors de cette transition les organisations syndicales représentatives étaient en général à nouveau reconnues et reconduites. Depuis aucun décret n’est venu apporter des règles d’harmonisation. Ainsi on se retrouve d’un département à l’autre avec des règles de composition, des modalités et moyens de fonctionnement ou des responsabilités données aux CODERPA qui ne sont pas identiques.

Avec la nouvelle loi dite « loi d’adaptation de la société au vieillissement», les CODERPA sont remplacés par les CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie). A travers ce changement de dénomination, la place des organisations est en train d’évoluer, même si elle a été mise à mal dans le texte de loi.

Actuellement, le projet de décret d’application relatif au Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie est écrit. Il a été présenté au Comité national des retraités et personnes âgées (CNRPA) le 14 juin 2016 pour avis.

Le Comité national des retraités et des personnes âgées (CNRPA) a émis, lors d'une réunion en séance plénière le 14 juin, des avis défavorables sur les projets de décrets portant sur la création du Haut Conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge (HCFEA) et des Comités départementaux de la citoyenneté et de l'autonomie (CDCA).

Dès qu’il sera signé, les CODERPA disparaîtront.

Pour en savoir plus :

http://www.ucr.cgt.fr/administration/interliaisons/interliaisons_n__119_bis.pdf

http://www.creainpdc.fr/sites/www.creainpdc.fr/files/le_cnrpa_defavorable_au_projet_de_decret_sur_le_haut_conseil_de_la_famille.pdf

Les inquiétudes portent sur les futurs CDCA (Conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie), leur composition, leur rôle, les moyens accordés, et la reconnaissance de notre place.

La vigilance est de rigueur !

Des nouvelles du CODERPA 77

L’Assemblée générale du CODERPA 77 s’est tenue le 16 février 2016. Le Vice-président sortant ne s’est pas représenté. L’Intersyndicale (USR-CGT, UCR-FO, UNIR-CGC, FSU, UNSA et FGR) a présenté un candidat, Henri LESCAT, militant à l’USR CGT 77, qui a été élu à l’unanimité.

L’USR CGT 77 se félicite de cette élection car elle doit permettre au CODERPA de remplir pleinement sa mission, à savoir être force de proposition auprès du Département, mais aussi remplir son rôle d’alerte nécessaire à la protection des retraités et personnes âgées. Un gros travail reste à faire pour la lutte contre l’isolement, pour l’accès aux transports et aux soins, pour la lutte contre les logements vétustes, voire insalubres, la situation des EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes).

L'ambition du CODERPA 77 est de représenter tous les retraités et Personnes Agées, dont l'immense majorité n'est pas en perte d'autonomie, mais bien pleinement impliquée dans la vie sociale ; ainsi les journées de préparation à la retraite initiées par le CODERPA.

Il s’agit d’une organisation transitoire, puisque la loi « Adaptation de la société au vieillissement de la population » remplace le CODERPA par une commission du CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie). Les membres du CODERPA s’adapteront alors aux futurs décrets d’application à paraitre.

 

JOURNEE D'INFORMATIONS AUX FUTURS RETRAITES 
du 10-10-2015.
 
Je tiens à vous adresser un grand merci pour votre participation active à cette journée de Préparation à la Retraite organisée à Tournan-en-Brie, le 10 octobre 2015, notamment à la municipalité de Tournan qui nous a accueilli.
 
Pour avoir parcouru le questionnaire de satisfaction de cette journée, le ressenti global des participants parait très positif, et c'est grâce à votre implication et à votre disponibilité que la réussite a été au rendez-vous.
 
Nous avons enregistré 105 participants hors les membres du CODERPA et les intervenants, soit quasiment le double des manifestations précédentes.
 
Maintenant, nous devons avoir une réflexion en commission “Bien Préparer et Vivre sa Retraite” pour envisager le renouvellement de cette manifestation en 2016 car le CODERPA sera remplacé par le CDCA (Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l’Autonomie) à terme, mais les échéances ne sont pas connues. Faute de visibilité, nous ne pouvons pas nous engager et donc engager les parties organisatrices et intervenantes. La faisabilité doit être validée en préalable. Bien entendu, j’espère pouvoir recontacter les intervenants pour une prochaine édition 2016.
 
 

Henri LESCAT

Président de la Commission "Bien Préparer et Vivre sa Retraite"

CODERPA 77

Nos camarades Gilberte SARAIVA et Henri LESCAT, lors de l'Assemblée générale du CODERPA le 11 février 2014 ont été élus :

 

 

 

 

-   Pour notre camarade Gilberte, Présidente de la Commission Communication. 

-  Pour notre camarade Henri, Président de la Commission Bien préparer et Vivre sa retraite.

 

Nous félicitons nos deux camarades & nous leurs souhaitons une pleine réussite dans leurs nouvelles fonctions.

 

 

 

                           Le CODERPA 77, comité consultatif auprès du Conseil général de Seine-et-Marne  vous invite à son Assemblée générale qui se tiendra le :

 

Mardi 11 février  2014

de 14 h 00 à 17 h 00

Salle des Fêtes

Rond-Point : Claude Santarelli (sortie Moulin à Vent /début de la ZI)

77220 Tournan-en-Brie

 

       ORDRE DU JOUR :

                    Ouverture de l’Assemblée générale par Madame Lydie AUTREUX Présidente du CODERPA, Vice-présidente du Conseil général. 

      Présentation du rapport moral et du rapport financier par successivement :

  • M. Gérard BERNHEIM Vice-président du CODERPA.
  • les Présidents de Commission, M. Gérard WEILL, Mme Jacqueline  DELAFAITE, et M Jean-Louis BIZOUARD puis le Trésorier de l’Association des Fonds de Gestion,  M François PÉTIN.
  • Vote des rapports

      Présentation du futur schéma autonomie la démarche et le calendrier.

      Election des nouveaux présidents des commissions suite à la démission des deux présidents des commissions.

-          Commission Bien préparer et Vivre sa retraite 

-          Commission Communication

 

Il est important que nous soyons nombreux, notre camarade Henri Lescat est candidat à la présidence de la commission <bien préparer et vivre sa retraite>. 

                

     

                                                                

La Seine et Marne forte de l'engagement de ses séniors.

 

C'est le thème du forum organisé par le CODERPA et le Département

le 19 novembre 2013

 

Ci-dessous l'intervention de notre Camarade retraités CGT, Henri Renard, au nom de l'Intersyndicale.

 

 

                       ___________________________________

 

      Une société est d’autant plus forte et dynamique que les citoyens qui la composent participent activement à sa vie et à ses différentes structures.

      Les retraités représentent   une fraction de plus en plus importante de notre population, en S. et M. (plus de 204000) comme au niveau national. Ils et elles contribuent par leur présence, leurs activités diverses à répondre à de nombreux besoins de fonctionnement de notre société : aide aux enfants et petits enfants, présence dans les associations diverses et acteurs dans les syndicats

      Les organisations syndicales de retraités sont nées avec l’apparition de nouvelles exigences sociales lorsqu'on part en retraite. Elles ont pris plus d'importance avec l'augmentation du nombre de ceux ci et avec l’allongement de la durée moyenne de la vie.

     Attachées au concret de la vie des retraités, elles ont d’emblée tout mis en œuvre pour permettre l’expression la plus large possible des besoins et aspirations de ceux qu’elles représentent et pour qu’ils décident par eux même de leurs revendications

 

      Celles ci sont essentiellement :

          -augmenter les pensions, garantir et améliorer le pouvoir d’achat en priorité pour les plus faibles retraites

           -assurer le droit à la santé, l’accès aux soins pour tous indépendamment du niveau des ressources et tout particulièrement pour les plus âgés dont les besoins en la matière sont les plus importants

           -permettre une prise en charge complète de la perte d’autonomie tant en EHPAD qu’à domicile

           -conserver, développer et défendre les services publics de proximité

           -bénéficier de logements et de transports accessibles à tous et adaptés pour tous

           -accéder à la culture et aux loisirs y compris en créant des structures spécifiques pour les retraités

       Aujourd’hui, alors que des décisions importantes sont prises ou envisagées par le gouvernement qui constitue un recul inacceptable pour les retraités et pour ceux qui le seront dans les décennies à venir, la mobilisation des organisations syndicales est entière.

        Ces mobilisations se développent en lien étroit avec celle des salariés actifs, et dans le cadre d’organisations syndicales qui structurellement les regroupent tous ensemble. Cette dimension intergénérationnelle est constitutive de l’action syndicale des retraités

      Celle-ci construit en permanence et à tous les niveaux les solidarités entre retraités de toutes origines professionnelles, des retraités jeunes et plus âgés, des bien portants et de ceux en perte d’autonomie

      Comme pour les actifs, le syndicalisme des retraités est pluriel. Cette diversités d’organisations est source de débats, mais aussi d’enrichissements réciproques d’autant plus qu’elles coopèrent entre elles dans l’action revendicative

      Il a besoin de forces nouvelles pour être plus efficace. Cela nous concerne tous

      De par leurs responsabilités, les militants syndicaux acquièrent une réelle compétence. Ce qui leur permet, par exemple, d’être des partenaires utiles au sein d’organismes, tel le CODERPA, ou ils travaillent aux côtés d’autres compétences.

       Militer syndicalement en retraite me procure une réelle satisfaction personnelle : celle de participer activement à la construction d'une société meilleure.

       La richesse des échanges humains, la création et le développement de réseaux sociaux, la prise de conscience que notre activité syndicale constitue aussi une véritable prévention contre les maux dont souffrent beaucoup de retraités sont autant de motivations qui soutiennent mon engagement syndical

        <Ces20 années de militantisme avec et pour les retraités m'autorisent à affirmer, en toute modestie, que cette action collective que nous menons participe bien à la construction d'une société plus solidaire

 

      ENSEMBLE

     Bâtissons une Seine et Marne plus forte, où les retraités ont toute leur place, avec les moyens de vivre décemment et de contribuer, par leur activité, très souvent bénévole, au fonctionnement et à l'amélioration de la société

         

                                      Le 19 Novembre 2013

 

                                            Henri RENARD

         

 

Le CODERPA … C’est quoi ?


ORGANISME OFFICIEL : le Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées (CODERPA) est créé par le décret du 04 août 1982.
COMITE CONSULTATIF : lieu de dialogue, d’informations, de réflexions, de propositions. Ses délégués participent aux discussions avec les Instances Régionales et Nationales.


OBJECTIFS : donner la parole aux retraités et personnes âgées pour favoriser leur participation à l’étude de solutions dans les domaines sociaux, médico-sociaux, économiques et culturels les concernant.


COMPOSITION :
 Présidé par le Président du Conseil général, qui donne délégation à son représentant chargé des solidarités et de la santé publique.
Un vice-président élu au sein du 1er collège.
 3 collèges :
 1er collège : les représentants départementaux des associations des organisations syndicales de retraités (16 membres), 
 2ème collège : les représentants des professionnels concernés par l’action sociale et sanitaire au service des personnes âgées (14 membres)
 3ème collège : les institutions qui apportent une contribution significative à l’action en faveur des personnes âgées (maires, Conseillers généraux, caisses mutuelles d’assurance maladie et de retraite) (7 membres).


ORGANISATION : le bureau décide des orientations et des suites à donner aux propositions des 3 commissions. Il prépare et suit les travaux de l’assemblée plénière.
Les 3 commissions :
1. Environnement et Dépendance : améliore la qualité de vie en préservant l’autonomie des personnes âgées et en adaptant leur environnement ;
2. Communication et information : recueille, élabore et diffuse toutes les informations spécifiques dans le département et avec les autres CODERPAS ;
3. Bien Préparer et Vivre sa Retraite : pour un épanouissement personnel et une dynamique de développement des relations intergénérationnelles des retraités.

Les commissions sont composées de membres du CODERPA, et sont ouvertes aux professionnels, aux retraités présentés par leur organisation respective, après accord du responsable de la commission.

EN QUOI SOMMES-NOUS CONCERNES ? : la solidarité intergénérationnelle ne peut s’ancrer que sur des actions concrètes ! C’est toute la richesse de la consultation avec le département auprès duquel le CODERPA peut formuler des propositions s’appuyant sur des expériences sanitaires et/ou sociales réalisées.
Les problèmes à régler sont encore trop nombreux (désertification médicale, logements insalubres, dépendance, etc…). Le CODERPA a encore du pain sur la planche !

Pour plus d’informations, consultez le site : http://coderpa77.org

Le CODERPA ne fonctionne correctement qu’à condition que les commissions fonctionnent elles-mêmes convenablement. Cela nécessite le renforcement de la participation des représentants des retraités dans ces commissions, notamment des adhérents aux sections de retraités CGT pour y développer les valeurs de notre syndicat.


Henri Lescat

 

 %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

Septembre 2013

Que sont les CLICS ??

 

Un CLIC est un Centre Local d’Information et de Coordination, au service des personnes âgées et de leur entourage, notamment les aidants.

 

Plus précisément, c’est :

- un lieu d’accueil, de proximité et d’écoute,

- un guichet unique pour les informations sur l’ensemble des aides existantes,

- une coordination des dispositifs pour l’élaboration des plans d’aides et l’accompagnement de la personne,

- un animateur de territoire : colloques, réunions d’information, aide aux aidants, formations …

 

C’est un service gratuit pour les personnes de plus de 60 ans.

 

Le statut de ces structures est géré par 3 circulaires :

  • Le texte fondateur des CLICS : Circulaire DAS-RV 2 n° 2000-310 du 6 juin 2000

http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2000/00-25/a0251786.htm

  • Circulaire DGAS/AVIE/2 C n° 2001-224 du 18 mai 2001

http://www.sante.gouv.fr/fichiers/bo/2001/01-23/a0231488.htm

  • Circulaire N° 2004/59 du 12 février 2004 relative aux modalités de cofinancement des CLIC par l’état .

Tout en étant souvent des associations loi 1901, les CLICS ont des missions de “Service public”, gérés par des textes règlementaires.

Ce type de gestion impose aux Directeurs de CLICS de trouver des subventions pour fonctionner. Chaque année, les Directeurs de CLICS doivent solliciter les communes de leur territoire. Or celles-ci n’ayant aucune obligation, nombreuses sont celles qui ne contribuent pas au financement. Le fonctionnement des CLICS reste fragile. Les CLICS devraient avoir leur place au sein d’un Service Public.

La Seine-et-Marne est fractionnée en 10 secteurs.

Actuellement, 7 secteurs sont dotés d’un CLIC, les 3 derniers devraient l’être en 2014.

Concrètement, pour toute question relative à l’autonomie ou à la prévention vis-à-vis des personnes âgées, contactez le CLIC de votre secteur, identifié à l’aide de cette carte : http://clicrivage.wordpress.com/nos-missions

 

Il vous conseillera, orientera, aidera dans vos démarches ou pour établir un dossier :

  • mise en œuvre et suivi du plan d’aide,
  • dossiers de prise en charge (dossier d’aide au maintien à domicile pour la CNAV ou l’APA par exemple),
  • actionner les services de soins infirmiers à domicile, d’aide-ménagère, l’accueil de jour, le portage des repas, les aides techniques, les services de transport,
  • aménager une salle de bain ou un accès,
  • et bien d’autres services ….

Et n’hésitez pas à participer à un atelier prévention, au café des aidants, à une conférence organisé(e) par les CLICS.

Les CLICS recherchent des bénévoles : leur fonctionnement dépend de nous tous. Donnez un peu de votre temps et vous contribuerez à l’animation du CLIC de votre secteur.

Pour toute question, contactez votre CLIC !

 

CLIC RIVAGE          24, rue du Colonel Picot                        77000 MELUN

Tél:  01 64 52 24 48           www.clicrivage.com    cgrmrivage@wanadoo.fr  
 


CLIC SILLAGE              
Route des grattons                              77160 PROVINS

Tél : 01 60 58 00 95                          sillage.clic@gmail.com

 

CLIC RELIAGE        33, rue Henri Dunant                    77400 LAGNY-SUR-MARNE

 Tél : 01 60 31 52 80     www.clicreliage.fr     association.reliage@wanadoo.fr

 

CLIC FACIL               32, rue Grande                      77210 SAMOREAU

 Tél : 01 60 71 05 93   www.clicfacilrgs.wordpress.com      clic.facil@wanadoo.fr

 

CLIC SOUTIEN     Centre hospitalier   15, rue des Chaudins       77140 NEMOURS

Tél : 01.64.28.75.25         www.clicsoutien.org      clic.nemours@gmail.com 

 

CLIC PARTAGE    Parc du souvenir Émile-Fouchard                77500 CHELLES
Nord Ouest 77             

Tél : 01 64 21 75 58        wwww.clic-partage.com   infoclic@clic-partage.fr

 

CLIC REPER'AGE    58, avenue de la République   77340 PONTAULT-COMBAULT

 Tél : 01 70 33 00 16                       infoclic@reperage77.fr

 

 

Henri LESCAT

 

 

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

27.09 | 18:57

Si le système des retraites par répartition devait être abandonné ce serait une vraie catastrophe.Il faut absolument empêcher cela par tous les moyens.

...
12.05 | 07:41

rendez vous le 31 mai à nangis pour l'avenir de nos droits ,journée citoyenne de 9h30 à 17h ,pour une retraite digne du 21 eme siècle . Contact 0164604816

...
09.11 | 18:40
Page d'accueil a reçu 24
06.10 | 09:28
Manif 28 septembre a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE