Manif nationale des Retraités

20 000 retraités ont répondu présents et 106 initiatives, rassemblements et manifestations de retraités se sont tenus dans l’ensemble des départements, à l’appel de 9 Organisations syndicales et Associations le 29 septembre 2016.

A Paris, se sont près de 6 000 retraités qui ont manifesté leur colère avec une bonne présence de la Seine et Marne derrière la banderole de l’USR 77 et dans les cortèges professionnels.(1 car affrété et près de 110 manifestants recensés)

D’ores et déjà un nouveau succès de cette journée d’action unitaire Les retraités ont, une nouvelle fois, fait entendre leurs exigences, à commencer par celles qui touchent à leur pouvoir d’achat.

le Secrétaire d’Etat chargé du budget, Christian Eckert, a confirmé à nouveau le gel des pensions au 1er octobre 2016. Depuis 2013, les pensions n’ont été revalorisées que de + 0,1 % en 2015, l’équivalant d’une baguette de pain par mois pour la grande majorité des retraités.!

Cette annonce confirme la volonté du Gouvernement de laisser le pouvoir d’achat des retraités se dégrader à nouveau. L’indexation des pensions sur l’évolution des prix conduit à un appauvrissement des retraités et à un décrochage important par rapport à l’évolution des salaires. En effet, cet indice ne prend pas en compte le poids grandissant des dépenses contraintes et encore moins les mesures fiscales régressives de ces dernières années.

La très grande majorité des retraités ne sont pas des nantis. La pension moyenne des retraités s’établit à 1 306 €, celle moyenne pour les femmes est de 993 €, et que que 7,9 % des retraités vivent sous le seuil de pauvreté.

Les retraités sont aussi de plus en plus nombreux à faire appel à des Banques alimentaires, à des Associations caritatives et ont de plus en plus souvent recours à un « petit boulot » pour boucler leur fin de mois.
Une nouvelle rencontre aura lieu le 19 octobre pour décider des suites de cette action.

Vidéo de la manif des Retraités à Paris, copier le lien ci-dessous.

https://youtu.be/gorMXd60HxY

Les retraité-e-s ne lâcheront rien Monsieur Sapin

Black-out ! Des dizaines de milliers de retraité-e-s manifestent dans plus de 90 villes de France : silence radios, silence télés. Mépris ? Non, la crainte que des millions de retraités se reconnaissent dans les revendications portées par les neuf organisations de retraités, revendications auxquelles le ministre Sapin a opposé un rejet catégorique. Nous n’allons pas le rassurer.


Ce gouvernement est sourd aux attentes de ceux qu’il accuse de gâcher la fête de l’Euro de football, de bloquer les entreprises, de perturber les transports. Il se retient de ne pas rendre responsable la CGT de provoquer les intempéries et les inondations…Le Medef empêche la concrétisation d’un accord sur la situation des intermittents. Gouvernement et Medef ont fait le choix de l’épreuve de force, usant et abusant du discours martial et de la posture de fermeté. En espérant qu’à la longue l’opinion se retournera contre les salariés en lutte. Une épreuve de force qui ressemble à une preuve de faiblesse.

L’opinion soutient le mouvement

Mais l’attitude responsable de la CGT et des salariés en lutte, déjouant les pièges de la répression policière, lui complique la tâche. Mercredi soir sur le plateau de la chaîne parlementaire, en plein débat sur la grève des cheminots, un sondage tombe : à la question « Comprenez-vous la poursuite du mouvement de grève à la SNCF », 70 % des personnes interrogées répondent : oui. Malgré les désagréments occasionnés par la grève des transports et l’exploitation qu’en font les médias, une majorité de sondés soutiennent le mouvement. C’est dire si le gouvernement est minoritaire dans son entêtement.

Les retraités déterminés

Les retraités-e-s n’ont pas l’intention d’en rester là. Le 14 juin ils rejoindront les salariés et les jeunes pour le retrait du projet de loi travail et toujours leurs revendications. Quatre des neuf organisations de retraités appellent les retraités à se mobiliser ce jour-là.
Partout où les initiatives syndicales permettent à la population de cerner les enjeux du mouvement pour eux-mêmes et pour les droits de celles et ceux qui travaillent le soutien s’exprime. La CGT a décidé de s’adresser ainsi aux amateurs de football inquiets des conséquences des mouvements de grève sur la tenue de l’Euro 2016.

La votation citoyenne pour conforter le mouvement

La votation citoyenne sur le projet de loi se développe dans les entreprises et le pays et enregistre une forte exigence du retrait du projet. Le bon sens est du côté des salariés, des sans emploi, des jeunes et des retraités. L’obstination stérile et destructrice du côté du gouvernement et de ses soutiens.

Un mouvement en marche

Le mouvement continue, sous les formes adaptées aux circonstances, de la votation à la diffusion de tracts, à la communication via les réseaux sociaux jusqu’à la grève si les salariés en décident. Forts de son bon droit. Celui de refuser la casse du droit du travail, de vouloir un Code du travail du XXIe siècle, de permettre aux retraités-e-s de vivre dignement de leurs longues et souvent pénibles années de travail, de dessiner pour les jeunes un avenir libéré de la précarité.

1936 - 2016...

Ce sont les millions de grévistes qui, en 1936, ont permis des conquêtes sociales qui ont profondément changé la France sous le Front Populaire et préparé la résistance à l’occupant nazi, assuré sa défaite et inspiré les avancées sociales du Conseil national de la Résistance. Le mouvement de contestation et de propositions qui anime le pays est le plus bel hommage à ce moment décisif de notre Histoire. C’est pour cela aussi que les anciens et les jeunes se retrouveront ensemble jeudi 14 juin.


Pascal Santoni

Mobilisation des retraité-e-s le 9 juin

Un appel des 9 organisations de retraité-e‑s

Manifestations Ile-de-France de Nation
vers Bercy - Départ à 14h30

 

Lors du Bureau de l'USR 77 du 02 juin 2016, il a été décidé de réserver un bus pour la 09 juin.

<< Dans le cadre de la participation à la manifestation à Paris,

Un départ en bus est proposé à Melun (sur le parking du magasin de GIGA Stores 5, Avenue du Général Patton, 77000 Melun à 12h30)

un appel commun a été proposé (CGT,FO,FSU,FGR)  >>

 

Pour des raisons d’intendance, veuillez confirmer rapidement votre présence dans le bus à Françoise (Par sms au 06 88 91 83 20).


Le 9 juin les retraités seront encore dans la rue

Le gouvernement a confirmé que la demi-part fiscale supplémentaire pour les veufs et les veuves, supprimée par Nicolas Sarkozy, ne sera pas rétablie. L'exonération d'impôt des majorations familiales de retraite ne le sera pas non plus ! La journée d'action unitaire du 9 juin tombe à pic pour rappeler au gouvernement la détermination des retraités qui veulent obtenir une augmentation de leur pouvoir d'achat et l'allègement de la fiscalité. 

Le 10 mars les retraité-e-s s'étaient mobilisés avec succès, à l'appel de 9 organisations de retraités, syndicats et associations.

Pour toute réponse le gouvernement aurait ainsi décidé d'ignorer les attentes et les revendications des retraités et au contraire d'aggraver leur situation par la fiscalité.
La campagne de l'UCR pour leurs revendications en matière de pouvoir d’achat, de santé et de service publics s'en trouve donc pleinement justifié et la journée d'action unitaire du 9 juin aussi.

Fiscalité, le "niet" de Michel Sapin

Le 3 mai dernier 9 organisations de retraités, UCR-CGT, UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-CFE-CGC, SFR-FSU, UNIR-Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble et Solidaires-UNRPA, ont rencontré les conseillers de Michel Sapin, ministre des Finances. Il leur a été confirmé que la demi-part fiscale supplémentaire pour les veufs et les veuves, supprimée par Nicolas Sarkozy, ne sera pas rétablie. L'exonération d'impôt des majorations familiales de retraite ne le sera pas non plus.
La suppression de ces avantages fiscaux a eu pour conséquence pour des retraités parmi les plus démunis de les priver de l'exonération de la taxe d'habitation et la taxe foncière et d'alourdir considérément leur imposition. Sur ce dernier point le gouvernement a été contraint de mettre en place un dispositif afin que ces exonérations soient maintenues.
Au total ce sont des charges fiscales plus lourdes qui pèsent sur les retraité-e-s.

Les retraité-e-s contre le projet de loi 

La préparation de la journée d'action unitaire du 9 juin s'inscrit également dans le mouvement général de mobilisation pour le retrait du projet de loi El Khomri. Pas seulement par solidarité avec les actifs, ce qui serait compréhensible, mais aussi pour des raisons liées au financement des retraites.

En effet ce projet met gravement en danger les ressources nécessaires au financement des retraites actuelles et à venir. Il favorise la généralisation de la précarité et légitime "l'ubbérisation" des emplois, c'est à dire l'exercice d'une activité en dehors du Code du travail et dispensée de l'obligation de cotisations sociales. C'est dire si les recettes en seront sérieusement affectées.

Un Premier ministre fébrile qui se radicalise

Malgré l'opposition de la presque totalité des syndicats, de 74 % de l'opinion, d'une majorité de députés, des manifestations d'une ampleur inédite sous un gouvernement dit de gauche, le pouvoir persiste à vouloir faire passer en force son projet de loi. Le Premier ministre, qui a espéré un temps que la mobilisation s'essoufflerait, discours genre "ferme dans ses bottes" et répression à l'appui, est inquiet désormais de la tournure que prend la contestation de son projet et de sa politique.

Le 16 juin les retraité-e-s seront à nouveau aux côtés des salariés pour exiger le retrait du projet de loi.

La campagne revendicative de l’UCR

Les retraité-e-s CGT ont décidé de lancer une campagne revendicative qui va s’étendre jusqu’au 2ème semestre 2016, autour de 4 grands thèmes : la santé et l'autonomie, la fiscalité, le cadre de vie et les assurances complémentaire santé.

L’objectif de cette campagne est d’aller à la rencontre des retraités sur leurs lieux de vie, dans des points de rencontre visibles et réguliers, autour de la diffusion du magazine des retraités CGT, Vie Nouvelle.

Campagne qui, bien évidemment, est à lier à la campagne de syndicalisation avec les différents matériels dont nous disposons : L’Appel de l’UCR/CGT à manifester le 9 juin ; La santé un droit fondamental à défendre ; Impôts où en est la réforme promise.

D’ores et déjà, est programmé un tract pour la rentrée en septembre, car il faut envisager que le gouvernement, contrairement à notre revendication, procède à une revalorisation des pensions et retraites au 1er Octobre. Nous devrons faire valoir notre revendication de hausse du pouvoir d'achat.

La mobilisation des retraités le 9 Juin, en convergence avec les actifs, contribuera à la réussite de la journée de grève interprofessionnelle avec manifestation Nationale à Paris le 14 Juin décidée par les 7 organisations syndicales.

 

10 Mars 2016

La caravane de la Colère un grand succès

 

 Décidée en AG des retraités en novembre 2015, initialement prévue le 24 novembre et annulée par le Préfet suite aux attentats meurtriers de Paris, elle a finalement eu lieu le 10 mars avant la manifestation nationale des retraités à Paris, après la journée extraordinaire du 9 mars où la jeunesse, les salariés, retraités, les privés d’emploi manifestaient pour exiger le retrait de la loi El Khomry.

Suite aux centaines de tracts distribués sur les marchés de Melun deux fois, Melun Nord, Fontainebleau, Nangis, Lagny, Meaux, Montereau, Coulommiers, Chelles, rendez-vous était donné sur le boulevard Chamblain à Melun.

Devinant la forte mobilisation des retraités Le Préfet de Seine et Marne essaie d’interdire la caravane de la colère avec menaces pénales et menaces de retrait de permis de conduire. La direction de L’USR CGT ne lâche rien et maintien sa manifestation.

Devant la détermination des retraités Le Préfet autorise finalement la caravane de la colère.

 A 9 h 30, 80 voitures habillées de rouge et 150 retraité(e)s au  départ  Bld Chamblain, encouragés par de nombreux  klaxonnes et signes amicaux des voitures qui passaient.

La caravane démarre et les klaxons se font entendre  dans les rues de Melun, interpellant les usagers pour une hausse des salaires et pensions et la protection sociale.

Premier arrêt  de la caravane devant l’entreprise  Cooper,  499 salariés, un bénéfice de 200 millions, 127 millions reversés aux actionnaires et reçu au titre du CICE en 2015 : 270 000 euros et en 2016 : 340 000 euros, pour soi-disant créer des emplois, mais aucun emploi crée.

Les retraités en colère arrivent en masse et interpellent la direction.  Les portes se ferment. Qui sont les véritable voyous les patrons qui détournent l’argent public ou les salariés qui défendent leur emploi.

En Seine et Marne c’est plus de 100 millions redistribués aux entreprises au titre du CICE. A ce jour aucun emploi créé. D’après la Préfecture « il y aurait une entreprise qui aurait renouvelée son matériel  pour  une meilleure production ».

La caravane repart en direction du MEDEF, la aussi les portes se ferment. Refus de recevoir les retraités, ou alors juste 3. Alors de façon symbolique nous avons fermé les portes avec un cadenas. Aurait-il eu peur qu’ont leur posent des questions comme où sont passés les 100 millions du CICE ?  Pour l’emploi, non ! Pour les salaires, non ! Alors comme c’est l’argent du contribuable il faut le rendre.

5 jeunes du lycée professionnel de la Rochette situé à côté du Medef, sont venus nous rencontrer pour nous informer qu’ils allaient mobiliser l’ensemble des Lycéens pour le 31 Mars.

Ceci dit : Gattaz  avec le pacte  de responsabilité a fait un joli pied de nez au gouvernement Hollande, Valls, Macron. L’argent toujours pour le capital rien pour les salariés et retraités. Imaginons un seul instant si les 41 milliards avaient été injectés dans les salaires et pensions, quel bond pour l’économie ! 1% de plus sur les salaires et pensions c’est 100 000 emplois de plus et 2,4 milliards pour la protection sociale.

Donc l’argent existe bien pour satisfaire nos revendications.

Suite à la caravane de la colère  une soixantaine de retraités ont rejoint la manifestation unitaire parisienne.

La bataille continue pour le retrait » loi travail ». Plus de 500 000 dans les rues de France le 9 Mars, le 31 mars soyons dix fois plus nombreux.

10 Mars : Les retraités mobilisés.

 

La caravane de la colère initiée par les retraites et la CGT de Seine-et-Marne a rassemblé un cortège de 80 voitures.

 Ils ont sillonné Melun faisant des haltes au MEDEF77 mais aussi devant la Cooper afin de dénoncer l'utilisation frauduleuse du CICE (crédit d'impôt compétitivité-emploi) qui nous le savons, tombe directement dans les poches des actionnaires.

 Ainsi 40 milliards par an sont distribués sans contrepartie aux entreprises alors que cette somme serait bien mieux dans nos poches.

 Car c'est bien la question du pouvoir d'achat que les retraités, dans cette journée d'action nationale entendaient porter.

 Ils ont ensuite rejoint le départ du bus pour la manifestation parisienne.

NANGIS :

Les retraités CGT et FGR se sont adressés aux retraités sur le marché pour les appeler à se mobiliser le 10 mars prochain et défendre leur pouvoir d’achat. Bon climat et fort mécontentement ont été constatés.

 

 

FONTAINEBLEAU :

 Vendredi 19 février, une initiative a eu lieu sur le marché de Fontainebleau en présence de 7 retraités de la FSU, FGR et CGT pour appeler les retraités à la mobilisation. Les retraités de Nemours sur le Marché. Le tract unitaire signé par la CGT, la FSU, la FGR et FO a été bien accueilli

 

NEMOURS :

Samedi 20 février les retraités CGT sont allés à la rencontre des retraités sur le marché de Nemours.

200 tracts ont pu être distribués avant la pluie pour appeler à l’action nationale du 10 mars prochain.

 

Lagny :

Les retraités FGR et FSU sont intervenus sur le marché pour distribuer le tract unitaire appelant les retraités à la mobilisation le 10 mars

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

27.09 | 18:57

Si le système des retraites par répartition devait être abandonné ce serait une vraie catastrophe.Il faut absolument empêcher cela par tous les moyens.

...
12.05 | 07:41

rendez vous le 31 mai à nangis pour l'avenir de nos droits ,journée citoyenne de 9h30 à 17h ,pour une retraite digne du 21 eme siècle . Contact 0164604816

...
09.11 | 18:40
Page d'accueil a reçu 24
06.10 | 09:28
Manif 28 septembre a reçu 2
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE